ou négocier son DIF

« Il faut en parler le plus tôt possible »

L’automne est un moment privilégié pour parler de ses projets de formation à sa hiérarchie, et plus particulièrement d’une volonté d’utiliser ses heures de formation acquises dans le cadre du DIF. Plusieurs raisons à cela : les entretiens d’évaluation sont préparés à ce moment-là, et l’entreprise travaille à la finalisation de son plan de formation qui doit être bouclé en fin d’année. Comment aborder le sujet ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Mathilde Bourdat, Manager d’offres à la Cegos, nous livre quelques recommandations.

Argumenter sa démarche

« L’employeur essaiera toujours de vérifier que le projet de formation est utile à la fois au salarié mais aussi à l’entreprise. Son angoisse secrète ? Que le salarié perde son temps. Comme l’indique la loi, le DIF repose sur un accord mutuel entre employeur et salarié, il faut donc que les deux y trouvent leur compte. D’où l’importance de choisir une formation adéquate et surtout de préparer un argumentaire expliquant en quoi cette formation est intéressante pour l’entreprise ».

« L’avalanche de demandes loufoques n’a pas eu lieu »

 Sylviane Fontana est responsable de Capitolis, département dédié à la Formation continue du Groupe ESC Toulouse. « Faire une demande de DIF paraît difficile à certains salariés, or ils peuvent être rassurés : c’est tout à fait est légitime. L’employeur n’a aucune raison de la leur refuser. Nous avons même constaté que certains patrons étaient plutôt surpris du peu de demandes émanant de leurs collaborateurs ! Quant aux projets de formation déjà exprimés, ils sont, d’après ces mêmes employeurs, pour la plupart raisonnables et en rapport avec le poste occupé. L’avalanche de demandes loufoques qu’appréhendaient certaines entreprises n’a pas eu lieu… Seul hic : le coût de la formation, plafonné par certains employeurs (‘20 heures à 9 euros de l’heure’, par exemple), ce qui oblige à jouer sur le nombre d’heures. C’est là l’une des limites du système ».

Anticiper les blocages

« La réponse à une demande de DIF n’est que rarement immédiate. Si l’employeur rétorque que ce n’est pas le moment, prendre acte et redéposer une demande dès le 2 janvier. S’il trouve que la formation choisie par le salarié est trop chère, ne pas hésiter à contacter le service formation ou ressources humaines de l’entreprise : ceux-ci disposent certainement d’offres à prix négociés, en deçà du prix indiqué sur le catalogue. Même les PME nouent ce type de partenariats ».

Ne pas jouer la surprise

« Economiser les heures de formation durant des années, préparer son projet dans son coin pour, au final, se heurter à un refus : voilà le risque encouru par les salariés qui ne communiquent pas suffisamment en amont. Même si l’on envisage de faire une formation d’ici un an ou deux, il faut en parler le plus tôt possible afin que l’employeur puisse se préparer aussi bien matériellement que psychologiquement. L’entretien d’évaluation annuel offre une bonne occasion d’aborder ce sujet ».

 

Le DIF portable, qu’est-ce que c’est ?

 Lorsque vous quittez l’entreprise, vous emportez vos droits au DIF restants. Vous pouvez utiliser vos heures chez un nouvel employeur pendant deux ans, ou en tant que demandeur d’emploi pour financer en tout ou partie une formation.

Qui peut en bénéficier ?

Tous les salariés ayant acquis des heures de DIF dont le contrat est rompu ou en fin de CDD et qui ont droit à l’indemnisation chômage.
Les ruptures de contrat de travail donnant lieu à l’utilisation du DIF portable sont :
– le licenciement pour motif personnel,
– le licenciement pour faute grave,
– le licenciement économique (hors acceptation du contrat de sécurisation professionnelle),
– la rupture conventionnelle,
– la fin de CDD ou la rupture anticipée du CDD,
– la démission légitime au regard de la réglementation d’assurance chômage (suivre son conjoint muté par exemple).
À noter : si vous êtes licencié pour faute lourde ou si vous partez à la retraite, vous n’avez pas droit au DIF portable.

Quelles sont les obligations de l’employeur ?

Votre employeur doit vous remettre un certificat de travail sur lequel est précisé, outre les mentions habituelles :
– le solde du nombre d’heures acquises au titre du DIF et non utilisées,
– la somme correspondant à ce solde (9,15 € x heures),
– l’OPCA dont l’entreprise relève au titre de la professionnalisation.

Comment est financé le DIF portable ?

Les heures acquises non utilisées sont financées à hauteur de 9,15 € chacune. Si le coût de la formation est supérieur, le reliquat est à votre charge. Toutefois, en tant que demandeur d’emploi, vous pouvez solliciter Pôle emploi pour bénéficier de l’AIF (aide individuelle à la formation) d’un montant maximal de 1.500 €.

DIF portable et chômage ?

Durant votre période de chômage, vous devez respecter trois étapes : préparer votre projet de formation, constituer le dossier et demander un financement à l’OPCA de votre précédent employeur.

1. Préparer votre projet
Vous devez identifier la formation que vous souhaitez suivre et trouver vous-même l’organisme, le cas échéant avec l’aide du conseiller de Pôle emploi. Vous devez demander à l’organisme un devis et le programme détaillé de la formation. Si son coût est supérieur au montant figurant sur le certificat de travail, l’organisme de formation doit établir avec vous un contrat de formation professionnelle précisant son engagement financier.

2. Constituer le dossier
Vous devez prendre contact avec votre conseiller Pôle emploi, muni du devis et du programme de formation, de la copie du certificat de travail remis par votre ancien employeur ou le contrat de formation professionnelle précisant son engagement financier.

3. Financement par l’OPCA
Vous devez adresser à l’OPCA de votre précédent employeur les pièces nécessaires à l’étude de financement, avant le début de la formation : demande de prise en charge de la formation au titre du DIF portable, avis du conseiller de Pôle emploi (favorable ou défavorable), devis et programme de formation, copie du certificat de travail, et le cas échéant, le contrat de formation professionnelle. L’accord de l’OPCA est adressé au demandeur d’emploi, à Pôle emploi pour information, et à l’organisme de formation.

L’OPCA ne finance que la somme acquise au titre du DIF portable. Si le coût de la formation est supérieur, le reliquat est à votre charge. L’OPCA règle directement l’organisme une fois la formation réalisée.

DIF portable et nouvel employeur ?

 

Vous pouvez mobiliser votre DIF portable dans une nouvelle entreprise dans les deux ans qui suivent votre embauche, sous réserve de l’accord de votre nouvel employeur. Le DIF portable peut financer une action de formation, de VAE ou de bilan de compétences.

En cas de refus de l’employeur, faites une demande de prise en charge auprès de son OPCA (auquel il verse sa contribution au titre de la professionnalisation). Toutefois, cette demande doit répondre aux priorités prévues par l’accord de branche ou interprofessionnel dont relève votre nouvel employeur. L’action de formation se déroule alors hors temps de travail sans versement de l’allocation de formation prévue pour le DIF hors temps de travail.

 Mars 2012 – Source – pourseformer.fr

Dif Ardeche – Dif Gard – Dif  Ain – Dif Loire – Dif Haute Loire – Dif Isere -Dif Drome – Dif Lozere – Dif Aveyron – Dif Herault – Dif Bouche du Rhone – Dif Haute Alpes

Dif Cantal – Dif vaucluse – Dif Aubenas – Dif Privas – Dif Alés – Dif Nimes – Dif  Montpellier – Dif Arles –  Dif Avigon – Dif Salon de provence – Dif Aix en Provence – Dif Marseille – Dif Toulon – Dif Orange – Dif Bagnols sur Ceze – Dif Bollene – Dif  Monttelimar – Dif Valence – Dif Lamastre – Dif  le puy en Velay – Dif Saint Etienne – Dif Grenoble – Dif Die – Dif Gap – Dif Lyon – Dif Chambery – Dif Clermont Ferrand – Dif Issoire – Dif Millau – Dif beziers – Dif Mende – Dif Nyons – Dif Dieulefit – Dif Langogne – Dif Florac – Dif Le Vigan – Dif Lodeve – Dif Uzes – Dif Carpentras – Dif Beaucaire – Dif  Saint chely d’Apcher – Dif Crest – Dif Annonay – Dif Yssingeaux –

 

 

Source l’Expension.com

Avez-vous fait votre DIF ?

Le Droit Individuel de Formation est un dispositif destiné à permettre aux salariés et fonctionnaires  de bénéficier d'actions de formations   rémunérées ... La durée du DIF est de 20 heures par an cumulable sur 6 ans (soit 120 heures maximum).

C'est quoi un CIF ?

Le Congé Individuel de Formation est une autorisation d’absence accordée sous certaines conditions, qui permet au salarié de suivre à son initiative et à titre individuel une formation de son choix (de 160 à 1200 heures).

Ardèche Formation recherche des stagiaires !

Etudiant en Graphisme, Commerce, Marketing, Webmaster, Communication, Comptabilité, Vidéo ... Faites votre stage avec Ardèche Formation ! (stage en télétravail  possible).